Qu’est ce qui détermine le prix d’un parquet ?

Veuillez patienter

Qu’est ce qui détermine le prix d’un parquet ?

Les facteurs fixant le prix d’un parquet sont multiples et intrinsèques :

Le type de parquet

Massif ou flottant (contrecollé 3 plis ou plus..). Plus le bois noble (l’essence choisie- la couche d’usure) sera en proportion importante, plus le tarif sera élevé.

La rareté et la provenance de l’essence

Certains bois rares et/ou faisant l’objet de restrictions d’abattage peuvent coûter très cher. Par exemple, le teck, le Wengé… Et cela n’a pas forcément de rapport avec ses qualités intrinsèques. Le Merbau coûte moins cher que l’Ipé ou le Wengé, mais est tout aussi résistant… tout comme le Bambou, qui pousse à profusion en Asie, et dont les exploitations sont mutualiser sur de nombreuses autres industries que le parquet.

Le grade ou choix du bois

En grade Select ou Premier, le parquet en chêne coute bien plus cher qu’en choix campagne ou rustique, et pour cause… les lames de parquet répondant aux critères du choix select sont bien plus rares que celles issues d’un choix campagne comportant les défauts aspérités naturelles du bois… C’est donc comme toujours la même règle : la rareté fixe son prix.

L’épaisseur et la largeur des lames

Plus c'est large et long, plus c'est rare et ...plus c'est cher. Les parquets à lame XXL seront toujours plus onéreux que des parquet à petites lattes…

Les finitions d’effet

Brut pré-poncé ou non, verni ou huilé, brossé ou vieilli… les parquets n’ont pas le même prix. A titre d’exemple : un parquet huilé brossé coûtera sensiblement plus cher qu’un parquet verni non teinté.

De même, un parquet vieilli, relief 3D aura subi de nombreux traitements sophistiqués, parfois même manuels, ayant forcément un impact sur le tarif…